vendredi 14 décembre 2018

BATEAU "ALICIA" : UN ÉCHOUAGE SUR FOND DE TRAFIC DE MIGRANTS

Depuis quelques temps on assiste à une recrudescence des tentatives de traversée de la Manche par les migrants qui semblent redouter les conséquences du Brexit.

L'histoire de l'Alicia qui est resté échoué plusieurs jours sur la plage d'Ecault s'inscrit dans ce cadre.

Tout commence par l'achat du bateau le lundi 3 décembre par un ressortissant britannique qui avait vu l'annonce sur le Bon Coin.



Dès le lendemain le nouveau propriétaire quitte le port de Boulogne et met le cap vers le sud.

L'Alicia est aperçu en milieu d'après midi devant Equihen, longeant la côte à faible distance.

Un peu plus tard il est vu devant Le Touquet, puis on perd sa trace.

Le mercredi 5 décembre au matin, le bateau est signalé échoué sur la plage d'Ecault, à quelques dizaines de mètres au sud de la Warenne.

Deux hommes sont aperçus, sautant du bateau et s'enfuyant vers les dunes avec deux grands sacs.

Le bateau va rester à cet endroit pendant une semaine.



L'Alicia au pied des dunes le mardi 11 décembre en fin d'après midi :

Surprise le mercredi 12 décembre au matin : Pendant la nuit l'Alicia a été descendu près du niveau de la laisse de haute mer, comme pour être renfloué.


En approchant du bateau on est frappé par les traces laissées dans le sable sur toute la longueur du déplacement :

En y regardant de plus près on comprend qu'il n'a pas été tracté par un engin motorisé mais déplacé par plusieurs hommes à la seule force de leurs muscles !

Les traces laissées dans le sable ne laissent aucun doute sur la façon dont le bateau a été déplacé.

Malgré tous leurs efforts, et comme en témoigne les traces de sable sec autour du bateau, les migrants n'ont pas réussi à remettre l'Alicia à flot à temps, et la marée nocturne est redescendue en laissant la vedette échouée sur le flanc au milieu de la plage.

Sur la photo ci dessous on peut noter également la présence de nombreuses "frites" d'aide à la nage à l’arrière du bateau, protections bien dérisoires faces aux forts courants de la Manche ...

Mais en ce mercredi après midi la marée monte et bientôt l'Alicia se retrouve à flot, entouré par la mer.
Spectacle étonnant de ce bateau livré à lui même, sans ancre, prêt à prendre la mer sans équipage !

Alors que les témoins présents assistent médusés à la scène, le zodiac des Affaires Maritimes de Boulogne se profile soudainement à l'horizon.

L'issue ne semble plus faire de doute : les "AffMar" vont prendre le bateau en remorque pour le ramener au port de Boulogne ...

Ce scénario parait d'autant plus certain que le zodiac s'approche à proximité de l'Alicia :

Mais rien ne se passe et le zodiac des "AffMar" va se mettre à la cape au large de la plage ...

Entre alors en scène un homme, arrivé par la plage, qui se présente comme une connaissance de l'ancien propriétaire du bateau (celui qui a vendu l'Alicia à l'anglais) et qui est censé lancé le bout de remorquage au zodiac.

S'ensuit un échange téléphonique entre l'homme et le quartier des Affaires Maritimes de Boulogne qui relaye la conversation au zodiac resté en attente au large de la plage. (La V.H.F de l'Alicia a disparu au cours de la nuit pendant la tentative ratée de renflouage, empêchant la communication directe entre le bateau et le zodiac des AffMar.).

Mais la marée n'attend pas ... et la mer commence déjà à se retirer ...
La conversation téléphonique va alors s'interrompre, la batterie du portable étant à plat ...
L'espoir de renflouage disparaît une nouvelle fois, le zodiac des Affaires Maritimes quitte la zone, et la marée descendante va de nouveau laisser l'Alicia échoué au milieu de la plage :

Photo de l'Alicia échoué le mercredi 12 décembre en fin d'après midi :

Mais, nouvelle surprise le lendemain matin, jeudi 13 décembre : l'Alicia a disparu !

Photo prise du même endroit que la veille au soir :

La dernière marée haute ayant eu lieu dans la nuit, plusieurs scénarios sont alors envisageables :
    - Le bateau a été renfloué et halé vers le la large par un autre bateau
    - Le bateau a été treuillé sur une remorque et emmené par la route
    - Le bateau a été renfloué et remis en route pour naviguer sans assistance extérieure

La réponse va être donnée quelques heures plus tard dans un communiqué de la Préfecture Maritime de la Manche : (Ce communiqué est visible dans une nouvelle fenêtre en cliquant ici : OPÉRATION DE SAUVETAGE DE 10 MIGRANTS DANS LE DÉTROIT DU PAS DE CALAIS )

Le bateau visible sur la photo du communiqué est bien l'Alicia !

Voici un agrandissement :

Dans la nuit de mercredi à jeudi les migrants avaient donc réussi à remettre le bateau à flot, à redémarrer le moteur et avaient pris le large vers l'Angleterre.

Mais comme on peut le lire dans le communiqué, le périple du bateau et de ses occupants s'est achevé au large du cap Gris Nez après interception par les gardes côtes.

Sur les 10 migrants présents à bord, deux ont été évacués en état d'hypothermie sévère vers l'hôpital de Boulogne.

Les 8 autres ont été pris en charge par les pompiers du SDIS 62 et la police aux frontières du Pas-de-Calais.

L'Alicia quant à lui a été remorqué par un navire de la Royal National Lifeboat Institution (RNLI).

Pour terminer cet article je vais reprendre les conclusions du communiqué de la Préfecture Maritime de la Manche qui résument parfaitement la situation et mettent en garde sur les dangers encourus lors des tentatives de traversée du détroit :

"Cette opération illustre les effets du renforcement du dispositif maritime et aérien dans le détroit du pas de Calais mis en place par la Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord pour préserver la vie humaine dans le détroit du pas de Calais, au moment où de nombreux migrants tentent de le traverser de manière inconsidérée. L'engagement des moyens a permis de détecter un bateau en situation périlleuse puis de procéder au sauvetage des migrants en danger compte-tenu des conditions météorologiques et de température sur zone.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au monde, et donc dangereuse pour la vie humaine." 

Article publié par Yves    Photos ©  Yves Décembre 2018

La copie, la reproduction ou la publication des articles, photos et vidéos de ce site sont interdites.
Tous Droits Réservés © YVES - EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE - 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019