jeudi 18 janvier 2018

QUAND LES VILLES DU LITTORAL S'AFFICHAIENT ...

La plus grande étendue de sable fin, la station la plus proche de Paris, la plus jolie plage d'Europe ...

Il y a plus de 100 ans, les villes du littoral entre Le Tréport et Dunkerque ne manquaient pas d'arguments pour attirer les touristes.


J'ai réunis quelques affiches (principalement de la Compagnie du Chemin de Fer du Nord), évocatrices d'une époque où le train permettait aux excursionnistes de profiter des charmes du bord de mer.

Nous partirons de la côte picarde pour terminer sur les côtes de la mer du nord. (Cliquez sur la 1ere image pour afficher le diaporama).

Ci dessous affiche présentant les stations desservies (directement par le train ou à l'aide d'une navette).


Le funiculaire qui permet d'arriver au sommet de la falaise est toujours en activité aujourd'hui au Tréport dans une version plus moderne et automatisée.








Ci dessous l’éphémère station de Saint-Quentin-Plage ...

... qui se développera ensuite sous le nom de Quend-Plage




Je n'ai pas trouvé de meilleure résolution pour l'affiche de Stella Plage.


Le grand hôtel de la plage de Saint Gabriel très exposée à la houle de Sud Ouest sera détruit par une tempête dans la nuit du 3 au 4 mars 1912, ce qui sonnera le glas de la station au profit de sa voisine immédiate, Sainte Cécile.


Je n'ai pas trouvé de meilleure résolution pour l'affiche de Sainte Cécile.


Et bien sûr le village le plus attachant de la côte d'Opale, réputé pour ses moules et pour les nombreux artistes qui y séjournaient.


Voici également une publicité pour l'Hôtel des Falaises qui présente de fort belle manière les nombreux attraits d'Equihen.



Comment ne pas être nostalgique du passé maritime de Boulogne quand on regarde les 2 affiches suivantes ?










Article publié par Yves     © Yves  Janvier 2018

 

vendredi 5 janvier 2018

LA TEMPÊTE ELEANOR A L'ASSAUT DES FALAISES D'EQUIHEN

Quatrième tempête à frapper le pays depuis début décembre, après Ana, Bruno et Carmen, Eléanor a atteint les côtes françaises dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 janvier.

Après avoir abordé la Bretagne et la Normandie, Eléanor a touché le nord du pays avec des rafales de 135 km/h au Cap-Gris-Nez et 129 km/h à Boulogne.

Le coefficient de marée très important (107) associé au vent tempétueux a fait lever une forte houle qui est venue frapper de plein fouet notre littoral.

Voici quelques clichés réalisés mercredi 3 janvier au moment de la pleine mer. (Vidéo en bas de page)

Photos prises en bas de la descente à Nathalie. (Cliquez sur la 1ere photo pour afficher le diaporama)













Photos prises en bas de la descente de la grande plage.







Vidéo de la tempête prise en bas de la descente à Nathalie :


Article publié par Yves  ©  Yves  Janvier 2018
Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © YVES - EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE - 2014, 2015, 2016, 2017, 2018