samedi 6 août 2016

INAUGURATION DE L'ESPACE AQUALUDIQUE DU CAMPING D'EQUIHEN PLAGE

Un soleil radieux c'était invité pour l'inauguration de l'espace aqualudique du camping La Falaise d'Equihen-Plage.

Un splendide équipement qui classe notre camping parmi les plus attractifs du littoral.

L'inauguration à peine terminée les premiers vacanciers ont pris possession des lieux pour profiter des plaisirs de l'eau et de la chaise longue.

VIDEO DU DISCOURS D'INAUGURATION DISPONIBLE EN BAS DE PAGE 
+ EN EXCLUSIVITÉ ASTUCES POUR PROFITER DE L'ESPACE AQUALUDIQUE ! 





Equihennois, vacanciers, visiteurs se sont pressés pour découvrir le nouvel atout du camping.

Monsieur Le Maire coupe le ruban pour ouvrir officiellement l'espace aqualudique qu'il aura porté depuis les fondations jusqu'à la fin des travaux.









Pour le discours d'inauguration, Monsieur Le Maire Christian Fourcroy en compagnie de Jean Loup Lesaffre Président de la CAB et de Sébastien Chochois Conseiller Départemental.

L'inauguration à peine terminée les premiers vacanciers ont pris possession des lieux.





Vidéo du discours d'inauguration par Monsieur Christian Fourcroy Maire d'Equihen-Plage.



L'espace aqualudique est réservé aux vacanciers du camping et aux jeunes du centre aéré de la commune.


Pour les Equihennois qui voudraient légitimement goûter aux plaisirs de cette superbe réalisation voici quelques astuces qui pourront peut être vous permettre d'entrer.

Vous pouvez essayer de :

   -  1er  Tricher sur votre âge pour vous inscrire au centre aéré : je vous l'accorde ce n'est pas gagné d'avance !

   -  2eme Vous faire inviter en tant que "Visiteur" par des vacanciers du camping : il vous en coûtera 6,60 Euros + l'apéro pour remercier vos hôtes d'un jour : selon les cas et le nombre de bouteilles ça peut vite devenir dissuasif !

   -  3eme Ressortir votre vieille tente canadienne et aller camper pour 1 journée : il vous en coûtera 6,60 Euros + 1 emplacement à 5,55 Euros  Total : 12,15 Euros. Pensez à acheter un paquet de sardines pour remplacer celles qui auraient dû être rangées avec la toile et les piquets mais qui bien sûr restent introuvables !

  -   4eme Vous faire passer pour un inspecteur de la Fédération Française de Camping Caravaning qui vient tester le nouvel équipement en vue de rajouter une étoile au camping : Pour être plus crédible pensez au préalable à faire quelques séances d'UV, les inspecteurs de la F.F.C.C passent beaucoup de  temps à remplir leurs questionnaires allongés sur des chaises longues et sont toujours très bronzés.

   -  5eme  Demander au club de parapente de faire un vol d'initiation en tandem et vous laisser tomber au milieu du bassin. Attention cette solution est risquée et totalement déconseillée si vous n'êtes pas cascadeur !

Merci de raconter dans les commentaires le résultat de vos différentes tentatives ou de soumettre de nouvelles astuces.

Pour ma part préférant l'iode et les vagues j'opterai pour un classique bain de mer sur notre magnifique plage ;-)


Article publié par Yves   ©  Yves  2016

vendredi 5 août 2016

REJET D'EAU PLUVIALE DANS LA FALAISE : LÉGAL ET AUTORISÉ !

Aujourd'hui m'est parvenue la réponse du Sous Préfet de Boulogne Sur Mer concernant l'écoulement d'eau pluviale dans la falaise au niveau de la rue du peintre Leclercq. Voir mon précédent article :  FALAISE D'EQUIHEN : DES RIVERAINS DEMANDENT L'INTERVENTION DU SOUS-PREFET


Comme vous pourrez le constater à la lecture du courrier ci dessous, Monsieur le Sous Préfet m'a avisé que ce rejet était "Légal et autorisé" car antérieur à l'élaboration du Plan de Prévention des Risques Falaises du Boulonnais  de 2007.


Cette décision est motivée par le fait que dans le PPR de 2007 il est indiqué que "les mesures de l'article 3.1 concernent uniquement les rejets directs d'eau pluviale applicables aux utilisations et occupations du sol futures."

L'article 3.1 du PPR de 2007  mentionnant les interdictions applicables aux utilisations et occupations du sol futures.


Grâce à cette précision temporelle les pouvoirs publics s’exonèrent de toute obligation de traiter les rejets déjà existants qui peuvent continuer en toute légalité à infiltrer et déstabiliser la falaise.

Il est cependant à noter que, dans l'article 3.1 du projet initial du PPR présenté en 2001, il n'était pas fait état de cette restriction aux utilisations et occupations du sol futures.

Voici l'article 3.1 tel qu'il figurait dans le projet du PPR de 2001 qui permettait d'intervenir sur les rejets déjà existants :
L'ajout dans la version définitive du PPR de 2007 d'une condition temporelle qui n'applique les interdictions qu'aux utilisations et occupations du sol futures a vidé cet article de toute son efficacité en supprimant l'obligation d'intervention sur les nombreux rejets qui s'infiltrent dans la falaise depuis de longues années antérieurement à l'entrée en vigueur du PPR.

Cette interdiction d'utiliser et d'occuper le sol dans le futur n'a d'ailleurs aucun intérêt puisque, sans mesure prise rapidement pour empêcher les écoulements existants, la falaise se sera effondrée depuis longtemps !   

On sait depuis de nombreuses années que ce sont les sources et les eaux de ruissellement qui provoquent les glissement de falaise à Equihen comme le prouve cet extrait du journal LE POPULAIRE du 2 février 1939 :


Depuis le début des années 2000, des dizaines de milliers d'euros ont été dépensés en bureaux d'études et autres frais d'administration afin d'élaborer un Plan de Prévention des Risques Falaises ...

Où est la "Prévention" quand en connaissant les conséquences des écoulements sur la stabilité de la falaise on ne fait rien et même mieux on cautionne un rejet d'eau pluviale en le qualifiant de "légal et autorisé" ?

On pourra toujours se consoler en lisant plus loin "qu'une étude est en cours afin d'évaluer l'évolution de la Falaise sur Equihen-Plage et la pertinence de réviser ou non le PPR."

Une étude de plus ...  Les riverains qui voient la falaise glisser sous leurs fenêtres apprécieront !

Avec l'argent englouti par toutes les études et expertises déjà réalisées on aurait pu agir pour stopper ou au moins limiter considérablement les rejets d'eau pluviale de la commune.

Il faut préciser que ce n'est pas la partie "réglementaire" du PPR qui est en cours de révision mais uniquement la partie "cartographie" dans le but d'étendre encore davantage la zone rouge sans avoir à traiter le fond du problème : les rejets et ruissellements d'eau.

Pourtant des solutions peu onéreuses existent, comme celle que nous avons proposée à Monsieur Le Maire d'Equihen d'un tuyau qui permettrait d'acheminer l'eau au pied de la falaise en évitant ainsi les infiltrations.

Certaines communes l'ont appliquée comme sur ces photos ci dessous prises en Bretagne où on voit que l'eau est canalisée jusqu'à la plage afin d'éviter de fragiliser la falaise.



Cette solution économique et efficace fonctionnerait aussi bien chez nous en adaptant le diamètre du tuyau.

A la lecture du courrier de la Sous Préfecture on constate que les pouvoirs publics préfèrent laisser la falaise s'imprégner d'eau, puis s'effondrer, puis exproprier les riverains en les indemnisant à grand frais plutôt que d'entreprendre des travaux mineurs de captage des rejets.

Cette incohérence totale entre la finalité du PPR et son contenu qui ne permet même pas de mettre fin à des situations à hauts risques est encore un bel exemple d'une France paralysée par une profusion de règlements inadéquats. 

Article publié par Yves   ©  Yves Aout 2016

lundi 1 août 2016

PETIT MARCHÉ DU DIMANCHE MATIN A EQUIHEN : BIENTÔT LA FIN ?

Cela fait 6 ans que Mr Bour anime le centre ville d'Equihen tous les dimanches matin avec son petit commerce de fruits et légumes.


Les habitués savent qu'il est également présent sur la place au marché du vendredi après-midi.

Mais hier, malgré le grand soleil et une clientèle fidèle qui attendait devant son étal, le commerçant n'avait pas le cœur à la fête.

Il venait d'apprendre que la Mairie souhaite qu'il arrête de venir le dimanche matin.

Les prétextes invoqués étant d'une part que sa présence va faire concurrence au Coccimarket qui doit ouvrir fin octobre dans des locaux situés à quelques mètres, entre le marchand de journaux et la boulangerie et d'autre part qu'il n'y a pas de marché le dimanche matin !

Il semble que ces arguments ne tiennent pas car d'une part la petite activité de Mr Bour ne peut être comparée à une franchise Coccimarket et d'autre part il existe de nombreux marchés le dimanche matin dans les villes environnantes.

Avec le soutien de ses nombreux clients et amis il a donc décidé de faire une pétition afin de pouvoir continuer à poser ses cageots de fruits et légumes ce jour là.





Si vous appréciez la bonne humeur et les beaux produits de Monsieur Bour, merci de signer la pétition en allant lui rendre visite sur la place le vendredi après midi ou le dimanche matin.


Article publié par Yves         ©  Yves       Août 2016

Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE 2014,2015,2016