samedi 21 mars 2015

ON N'A RIEN INVENTE !

On oublie souvent que beaucoup d'objets ou services de notre quotidien existaient déjà il y a de nombreuses années.

Au début du siècle dernier sur la Côte d'Opale on pouvait ainsi profiter d'inventions qui subsistent encore aujourd'hui.

On peut commencer par citer le deltaplane, qu'on peut encore voir au dessus d'Equihen, même si il a tendance a être remplacé par les parapentes.


Comme on peut le voir sur ces cartes postales datant de plus d'un siècle, on pouvait déjà à l'époque planer au dessus de nos plages grâce à "l'aéroplane".



De même, l'emblème des plages du nord, le char à voile (dont l'invention en Egypte remonte au 3eme siècle avant notre ère), roulait déjà sur nos plages au début du siècle dernier.


Louis Blériot, le célèbre aviateur, s'était lancé dans la production de "l'aéroplage" qu'il testait lui même sur la plage d'Hardelot.



Autre moyen de locomotion prisé des touristes qui visitent les stations balnéaires du littoral : Le karting.

 Comme on peut le constater ci dessous il en circulait déjà au début du siècle dernier !



Les sympathiques vendeurs ambulants qui sillonnent nos plages feraient une drôle de tête ...


s'ils voyaient revenir ces laitières qui procédaient à la traite directement sur la plage !


Autre élément incontournable de notre littoral : les cabines de plage.
Devenues fixes aujourd'hui, elles sont sagement alignées hors d'atteinte de la marée.


Au début du siècle dernier, les cabines existaient déjà, et la plupart, montées sur un châssis, pouvaient être tractées par un cheval pour bénéficier d'un emplacement "les pieds dans l'eau" !!



Mais il y a encore plus fort ...

Sur une photo, prise lors du carnaval d'Equihen de 1976, il semble qu'un accessoire, devenu indispensable de nos jours, était déjà utilisé dans notre commune il y a près de 40 ans ! 

Vous pensiez que le téléphone portable datait de la fin des années 90 ?


Et bien regardez donc cette photo prise par le célèbre photographe Henri Cartier-Bresson, de passage dans notre commune lors du carnaval de 1976.


Le jeune homme marqué par la flèche semble bien en train de téléphoner avec un portable, impression renforcée par l'agrandissement ci dessous :

Cette photo est absolument authentique, vous pouvez la retrouver facilement sur des sites présentant les photos d'Henri Cartier-Bresson.

Bien sûr l'interprétation du cliché est tout à fait subjective ... mais avouez que l'attitude de ce jeune homme évoque étrangement l'utilisation d'un téléphone portable ;-)
 

© Article publié par Yves         Photos Internet et Henri Cartier-Bresson

dimanche 15 mars 2015

BUNKER ART

Le "Bunker Art" ou dessin dans ou sur les bunkers est particulièrement observable sur notre littoral, riche en vestiges de la guerre.

Cette forme d'expression n'est pas récente.

En effet, dès leur construction, pendant la seconde guerre mondiale, les murs austères des bunkers ont été décorés de dessins par leurs occupants.

A coté des fresques guerrières vantant les mérites de leur armée, les soldats Allemands faisaient aussi des dessins empreints de nostalgie de leur pays ou de la vie civile.

 Paysage bavarois dessiné sur le mur d'un bunker.

 Ci dessous cet orchestre semble bien loin des préoccupations quotidiennes des soldats.

Le thème de l'amour était également évoqué.

De nos jours ce sont principalement les murs extérieurs qui servent à l'expression de certains artistes, qui utilisent la masse grise et imposante des bunkers comme support de leurs oeuvres.

En voici quelques uns que j'ai photographiés sur notre littoral.

Tout d'abord ce superbe crabe dessiné sur un bunker près de Grand Fort Philippe.



Entre Equihen et Hardelot on peut observer ces dessins dont certains sont datés de 2015.




Un peu plus au sud, sur la plage de Dannes, ce superbe poulpe semble avoir pris possession des lieux !





Un peu plus loin des dessins plus anciens ornent ce blockhaus.


 Dans le même secteur, à défaut de pouvoir se rafraichir à cet improbable "Bar de la plage" ....
 on peut toujours observer ce beau dessin.

Un peu au sud d'Hardelot ces bunkers ont également servi de support. 



A noter que la présence d'un même type de graphique précisant la date du dessin à coté du crabe, du poulpe et de la moule semble indiquer qu'il s'agit du ou des mêmes artistes à l'origine de ces dessins.


Article publié par Yves    Photos ©  Yves 2015  


mercredi 4 mars 2015

LA MAISON DU DOCTEUR QUEHEN A ETE DEMOLIE

Cet hiver aura profondément modifié les repères architecturaux des Equihennois.

Après les maisons du Cap Horn, puis la villa de la famille Gabriello, c'est la maison du Docteur Quehen, qui a exercé de longues années dans notre commune, qui vient d'être rasée suite aux éboulements de falaise.

Voici différentes vues de la maison avant, pendant et après les travaux de démolition.

! VIDEO EN BAS DE PAGE ! 

La maison avant, vue de la rue des Martyrs.

La maison en cours de démolition.
 La maison rasée.

La façade en cours de démolition.

 La maison rasée

La maison coté mer

Vue coté mer après démolition

La maison coté mer
 Vue après démolition

La maison coté jardin.
 Vue coté jardin après démolition.
 La façade coté mer et le mur de la propriété qui donnait sur l'ancienne rue Cazin aujourd'hui partiellement effondrée dans la falaise.

 Sur cette photo on voit bien le pan de falaise qui s'est effondré.

Ici on peut voir une partie du mur de la propriété du Docteur Quehen qui a glissé dans la falaise.
 Voici la nouvelle vue qu'on peut avoir du haut de la rue des Martyrs.

Vidéo de la destruction de la maison
.

Article publié par Yves    Photos / Vidéos  ©  Yves 2015
Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE 2014,2015,2016