lundi 9 juin 2014

BALADE A EQUIHEN : BOUCLE EQUIHEN - ECAULT - 1ere PARTIE


Je vous propose aujourd'hui la 1ere partie d'une très belle balade accessible à tous et au cours de laquelle vous pourrez découvrir de beaux points de vue autour d'Equihen.


Le départ se fait du parking face au camping d'Equihen.


Voici un plan complet de la balade où vous pourrez suivre l'itinéraire.


On commence par emprunter l'Avenue des Canadiens qui monte en longeant le camping.

Coté camping on peut voir les quilles en l'air reconstituées par la commune et de l'autre coté de la route, la dernière quille d'époque très bien conservée. (Voir  ICI l'article consacré aux quilles en l'air).



Un peu plus haut on domine une rangée d'anciennes maisons nichées à flanc de falaise.


De l'autre coté on peut voir toute la côte qui s'étend au loin.


En revenant le long de l'Avenue des Canadiens et en escaladant un petit talus on voir la stèle dédiée au peintre Jean Charles Cazin. (Voir   ICI  l'article qui lui est consacré)


En continuant la route on arrive aux maisons du Domaine sauvage.


Un chemin piétonnier permet de marcher en toute sécurité en évitant la route.


 Au printemps, les ajoncs implantés tout le long du chemin apportent une touche de couleur saisissante !


A propos connaissez vous la différence entre l'ajonc et le genêt ?
L'ajonc a des épines, le genêt n'en a pas ;-)


 Genêts le long de la côte bretonne


En raison de son étroite ressemblance avec le genêt, l’ajonc est aussi appelé "genêt épineux ". Il peut atteindre 2 mètres (comme ici au Domaine sauvage)  et ses épines mesurent 2 à 5 cm.
Les fleurs de l’ajonc sont très nombreuses, et dégagent une douce odeur sucrée, qui s’approche du parfum de la noix de coco en période de très fort ensoleillement.


Une fois passé les maisons du Domaine sauvage on arrive sur un plateau d'où on a une splendide vue sur la côte sud (ci dessus) et sur le mont Saint Frieux (ci dessous).


Sur le plateau le jaune des ajoncs tranche avec le ciel bleu.


Un peu plus loin on aperçoit les maisons d'Ecault.


Avant d'arriver au parking du château d'eau il faut quitter l'Avenue des Canadiens et prendre le chemin de terre sur la droite qui mène à la D119.


De ce chemin on peut voir l'entrée d'Equihen et la quille en l'air qui sert de local au club de la ville.

 
 

Dans le prolongement du chemin on aperçoit au loin le viaduc d'Echinghen.


 Une fois sur la D119 on sort d' Equihen pour se diriger vers Ecault. Il faut marcher le long de la route sur environ 300 mètres ...


 jusqu'à  arriver à l'endroit où la route commence à descendre. Là il faut prendre sur la gauche un étroit chemin qui descend entre un champ et une pâture .


 Le chemin n'est pas très visible mais il suffit de longer la clôture.


En regardant bien vous verrez peut être deux yeux qui vous observent à travers les herbes.



 On arrive ensuite au chemin du Collier Voye.


Il faut laisser le petit alignement de maisons sur la droite et continuer tout droit.

Ces maisons ont été rénovées avec gout et joliment décorés ...


 Dans la cour on peut voir un puits.


En avançant vers Ecault on passe encore devant quelques maisons.


 puis on arrive sur un chemin piétonnier qui longe la route.


Depuis ce chemin on a une très belle vue sur le val d'Ecault et sur la mer.




Assez vite on arrive à Ecault.


Au rond point il faut prendre à droite la route (chemin de la Warenne) en direction du camping et d'Aréna.


Après avoir longé le camping et dépassé le bureau d'accueil on quitte la route pour emprunter un sentier en direction d'Aréna.


Il faut laisser Aréna sur la droite et redescendre vers la route.


Arrivé à la route il faut traverser et passer par une chicane en bois.


On arrive alors sur le sentier des dunes, 2eme partie de la balade, qui fera l'objet du prochain article.



Article publié par Yves.         Photos  ©  YVES

2 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis fan de votre page car, moi aussi, je suis amoureux d'Equihen depuis plus de dix ans et je partage votre vision de ce merveilleux endroit, riche de ses paysages, de son histoire et de son aspect atypique de station balnéaire qui ne l'est pas vraiment et qui a su rester village de pécheurs. Je sais pourquoi elle restera "Equihen la sauvage" et qu'elle attirera encore des peintres et des amoureux de la nature, la vraie. Merci et bravo pour votre site Philippe BAVEYE

Yves a dit…

Merci pour votre commentaire ! Il est vrai que le principal atout d'Equihen restera toujours son environnement exceptionnel, ouvert sur une immense plage, qui va des falaises au nord aux dunes de sable au sud. Yves

Enregistrer un commentaire

Pour laisser vos commentaires, si vous n'avez pas de compte, sélectionnez "Nom/Url" (Vous devrez alors entrer votre nom et un lien vers votre site si vous le désirez) ou "Anonyme" tout en bas du menu déroulant puis écrivez le commentaire en signant de votre prénom ou de vos initiales.

Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE 2014,2015,2016