mercredi 16 avril 2014

LE CORMORAN DERNIER BATEAU PROFESSIONNEL D'EQUIHEN


Le Cormoran immatriculé BL 734834 était un doris (bateau à fond plat), appartenant à Nicolas Feutry qui l'utilisa au début des années 2000 pour pratiquer la pêche côtière au départ de la plage d'Equihen.



Dans la lignée des bateaux d'échouage seuls adaptés à utiliser notre plage, le doris en aluminium est le successeur des flobarts qui ont tant contribué à faire vivre les habitants d'Equihen.

Le nom de "doris" a été donné en mémoire des doris terreneuvas. Cependant leur forme n'a plus rien à voir avec celle de leurs ancêtres et ils sont loin d'avoir leur stabilité, comme nous le verrons plus loin.

 Sylvain Feutry, père du patron Nicolas et Sylvain (fils) posent devant le Cormoran

Le Cormoran a été fabriqué en 1989 aux chantiers Hauchard à St Nicolas de la Taille (Seine Maritime). Avant de venir à Equihen il était basé à Wissant.

Il mesurait 8m28 de long pour 2m80 au maître bau (plus grande largeur) et faisait 3.30 tonneaux de jauge brute (voir lexique en bas de page).



Il était constitué d'une coque en aluminium non pontée, avec une petite cabine qui abritait le poste de pilotage. Il était équipé d'un moteur hors bord Yamaha de 115 chevaux et d'un vire-filet à l'avant.  



Le "Cormoran" était un doris "fileyeur", c'est à dire qu'il était conçu pour la pêche au filet (trémails) à quelques miles de la côte.  


A chaque sortie le Cormoran était descendu sur la plage à l'aide d'un tracteur.


Le très faible tirant d'eau facilitait la mise à l'eau.



Pendant que l'équipage posait ou remontait les filets Sylvain au volant du tracteur attendait le retour du bateau.



Retour idéal par mer calme ... Le bateau va être positionné derrière la remorque. Cette opération est beaucoup plus difficile quand les vagues viennent pousser le bateau.



La pêche a été bonne, les soles seront bientôt vendues aux mareyeurs de Boulogne.


Il ne reste plus qu'à treuiller le bateau pour rentrer.



Retour du Cormoran qui emprunte la descente où tant de flobarts sont passés avant lui.





Mais le Cormoran n'a pas toujours connu des heures paisibles ...



Son fond plat qui lui permettait de s'échouer facilement lui donnait une instabilité dangereuse en cas de houle. C'est ainsi qu'il se retourna, ne causant heureusement que des dégats matériels.




Les dégâts considérables au bateau l'ont rendu inutilisable pendant plusieurs semaines, le temps des réparations.


Récemment d'autres ont eu moins de chance.

Le 5 mai 2012 devant Saint Aubin Sur Mer (Calvados) , le doris "La Pomme" immatriculé à Dieppe et de conception identique au Cormoran s'est retourné suite à une croche.


L'équipage composé d'un père et de son fils a péri dans l'accident.

Anthony Paumier, 22 ans, patron du doris et son père matelot ont perdu la vie dans le naufrage.

L'instabilité du bateau, La raréfaction du poisson, ainsi que les conditions difficiles de mises à l'eau ont vite décidé Nicolas Feutry à opter pour une plus grosse unité, basée dans le port de Boulogne.

C'est ainsi qu'aujourd'hui il est le patron du "Brise Lame" , un fileyeur de 16 mètres.

Le "Brise Lame" au large d'Equihen Avril 2014

Le "Brise Lame" amarré au quai Gambetta Avril 2014

 Le "Brise Lame" quai Gambetta Avril 2014
 
Le "Brise Lame" quai Gambetta Avril 2014
 
Quant au Cormoran, il a était vendu à un pêcheur du bassin d'Arcachon et a été rebaptisé le "A TOM" immatriculé AC 734834.

Il n'aura pas beaucoup navigué en aquitaine puisqu'il a été retiré des registres maritimes le 20 février 2006 pour destruction.

Avec le départ du "Cormoran", dernier bateau professionnel à utiliser notre plage, une page de l'histoire maritime d'Equihen s'est (définitivement?) tournée.



Cet article est dédié à Sylvain Feutry
qui nous a quitté beaucoup trop tôt.



LEXIQUE :

-  Le tonneau de jauge est une unité de mesure utilisée pour déterminer la contenance du volume d'un navire. Un tonneau de jauge correspond à un volume de 2,83 mètres cubes. La jauge brute est la capacité intérieure complète du navire et de toutes les constructions et superstructures qui se trouvent sur le pont.Elle donne donc le volume du navire, et sert de base à l'assiette de la taxe de francisation et au droit de navigation.


Article publié par Yves       Photos  © Yves  et  internet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour laisser vos commentaires, si vous n'avez pas de compte, sélectionnez "Nom/Url" (Vous devrez alors entrer votre nom et un lien vers votre site si vous le désirez) ou "Anonyme" tout en bas du menu déroulant puis écrivez le commentaire en signant de votre prénom ou de vos initiales.

Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE 2014,2015,2016