lundi 31 mars 2014

JEAN CHARLES CAZIN PEINTRE SCULPTEUR CERAMISTE

Jean-Charles Cazin (1840 - 1901) est un peintre, sculpteur et céramiste français, né au hameau de Létoquoi (Samer, Pas-de-Calais) et mort au Lavandou dans le Var.

Il est un des nombreux artistes tombés sous le charme d'Equihen, où il a d'abord séjourné avant d'y acheter une propriété. 

Jean Charles Cazin passe sa petite enfance dans sa ville natale de Samer, puis la famille déménage à Boulogne-sur-Mer en 1846.


En 1862, il entre à l'École de dessin de Lecoq de Boisbaudran à Paris, puis devient professeur de dessin à l'École spéciale de dessin d'architecture dirigée par Émile Trélat, de 1863 à 1868, date à laquelle il est nommé conservateur du Musée de Tours et directeur de l'École de dessin. Fin 1870, rejoignant Alphonse Legros, Jules Dalou, il part en Angleterre avec son épouse Marie et leur fils Michel , et, s'adonne à la céramique.
  
De retour en France, il expose Le Chantier (1876), tableau dans lequel il pratique la technique ancienne de la peinture à la cire.



Il réalise alors des compositions d'inspiration biblique et mythologique pour lesquelles posent les membres de sa famille et dont le décor s'inspire du littoral boulonnais.

C'est ainsi qu'on peut retrouver les dunes dans Agar et Ismaël (1880).



Il peint les remparts de Montreuil Sur Mer dans Judith, le départ (1883).



Il s'inspire des falaises d'Equihen dans Ulysse après le naufrage.

  
Dans la maison et dans l'atelier qu'il s'est fait construire à Equihen, il peint les paysages des côtes du Boulonnais.

Malheureusement beaucoup de ces tableaux de notre région sont partis à l'étranger comme le montre cette copie d'écran de Wikipedia où on peut noter de nombreux musées américains et même un australien !


Tout le monde n'ayant pas les moyens d'aller visiter ces musées ;-), j'ai rassemblé ci dessous après de longues recherches quelques tableaux que l'artiste a peint à Equihen et dans la région. Les photos des tableaux ne sont pas de haute qualité car j'ai dû le plus souvent agrandir au maximum des petites miniatures trouvées sur internet. 

Equihen sur la falaise, Marée basse peint par Jean Charles Cazin autour de 1876 à 1890. Le tableau a été photographié à la Corcoran Gallery of Art de Washington, DC.
Ce très beau tableau de la descente à la plage est à comparer avec celui de Georges Maroniez exécuté quelques années plus tard : entre les deux le perré avait été construit pour protéger le talus.
 
  
Une autre vue de la descente à la plage avec une partie du talus et la maison des douaniers. On notera les nombreux flobarts échoués.
 
Toujours la descente à la plage d'Equihen mais cette fois depuis le calvaire. Au loin la lumière d'un phare (Le Touquet ou Berck)

Ce tableau intitulé "L'orage" peint en 1876 qui représente très bien Equihen de l'époque avec ses maisons en haut de la falaise est une des oeuvres de l'artiste que l'on peut voir en France au Musée d'Orsay de Paris.

L'artiste a peint sa demeure dans cette oeuvre intitulée "Clair de lune sur la mer". Cette maison se situait dans le "domaine Cazin", au sud d'Equihen, au dessus de la grande plage.(voir les photos récentes des ruines à la fin de cet article).

Cette "Famille au repos" a été peinte juste devant la maison de l'artiste, coté sud. On distingue en arrière plan à gauche le Mont Saint Frieux.

Les deux tableaux suivants ont également été peints depuis le "Domaine Cazin", un peu plus en retrait dans les dunes. On notera la similitude du trait de côte avec le tableau ci dessus.


Jean Charles Cazin n'avait pas loin à aller pour trouver l'inspiration, comme en témoigne encore ce tableau "Dunes au coucher du soleil", peint dans les dunes de sa propriété.

Cette maison a pu être celle que l'artiste occupait lors de ses premiers séjours à Equihen.

Maisons de pêcheurs sur la Falaise

Autre représentation de maison de pêcheur d'Equihen réalisée au fusain

Ces "Voyageurs fatigués" se reposent à proximité du "domaine Cazin".

Mais Jean Charles Cazin a également peint d'autres lieux du littoral.

Voici une oeuvre intitulée "Henri Duhem dans les dunes de Dannes-Camiers" 1870

Cette "Maison dans la Dune" a également été peinte sur le littoral au sud d'Equihen.

   
Le tableau ci dessous représente la côte de Mesnil Val (Criel sur mer) au sud du Tréport en Seine Maritime.


Pour peindre ces "Ramasseurs d'Algues" l'artiste avait posé son chevalet devant un fort sur le littoral au nord d'Equihen.


Cette sculpture intitulée "Femme de Marin" souligne la maîtrise de l'artiste dans cette discipline.


Voici maintenant quelques photos prises au siècle dernier


Sur cette photo prise depuis le Domaine Cazin on peut voir l'étendue des dunes vers Hardelot.

La demeure de Jean Charles Cazin n'était déjà plus qu'une ruine quand cette photo a été prise.

Voici maintenant quelques photos prises en mars 2014 au "domaine Cazin".

Aujourd'hui seules des broussailles et des pans de mur sont visibles là où s'élevait la demeure de l'artiste. Cette vue correspond à ce qui était l'arrière de la maison.(à comparer avec le tableau de l'artiste).





Ce pan de mur est encore bien conservé.


Cette vue prise depuis le coté sud des ruines permet de situer la maison par rapport au village.

En face de la façade, coté sud, il y avait des terrasses aujourd'hui enfouies sous la végétation.

De ces terrasses la vue est exceptionnelle que ce soit vers la mer ...

ou vers le sud du littoral, et on reconnait bien le trait de côte visible sur plusieurs tableaux de l'artiste.

Les murets sont toujours bien visibles, et devant un tel panorama ...

on se prend à rêver d'une réhabilitation du site qui permettrait aux promeneurs de voir les ruines de la maison et de profiter du cadre exceptionnel ... un sacré atout pour le tourisme dans notre ville.  


Devenu célèbre et reconnu dans les milieux artistiques, Jean Charles Cazin a choisi de s'établir dans sa grande propriété d'Equihen n'exposant rien de 1883 à 1888.

Il recommence ensuite à voyager en Italie et dans les Flandres. Il étudie la nature et les maîtres anciens et subit l'influence de son ami Pierre Puvis de Chavannes en travaillant à sa suite aux fresques du Panthéon, de la Sorbonne.

Il revient surtout à une peinture plus actuelle, sentimentale, humanisée de sa région natale avec un goût sensible pour les crépuscules que les critiques d'art qualifiaient d "heure Cazin". Ses toiles se vendent à Paris et à l'étranger et se retrouvent maintenant dans nombre de musées nationaux et internationaux.C'est ainsi qu'il exposera 180 tableaux aux États-Unis en 1893.

A partir de 1891 il ne se consacre plus qu'au paysage et se partage entre le Pas-de-Calais et le Var où il décédera au Lavandou en 1901.

Sa femme Marie, peintre et sculpteur, décédée à Equihen en 1924 lui a édifié un magnifique mausolée à Bormes les Mimosas (Var) où il est enterré.






Jean Charles Cazin a été décoré de la Légion d'Honneur en 1882 puis nommé Commandeur en 1889 pour son dévouement à la peinture et à l'art en général.

Dans notre région vous pouvez visiter le musée qui lui est consacré dans sa ville natale de Samer.

Article publié par Yves           Photos Internet et Yves

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Yves , pour cet article sur Jean-Charles Cazin très enrichissant MT

Yves a dit…

Bonjour MT, content que cet article t'ait plu ;-) Bientôt des artistes équihennois contemporains seront présentés dans cette rubrique.

Anonyme a dit…

Merci Yves pour cet excellent article très bien documenté.
A quand une exposition Cazin dans la région?
Bien cordialement.
SD

Yves a dit…

Bonjour, pas d'exposition prévue pour l'instant dans la région, mais on peut retrouver la vie et l'oeuvre de Jean Charles Cazin au musée qui lui est consacré à Samer.
Cordialement Yves

Enregistrer un commentaire

Pour laisser vos commentaires, si vous n'avez pas de compte, sélectionnez "Nom/Url" (Vous devrez alors entrer votre nom et un lien vers votre site si vous le désirez) ou "Anonyme" tout en bas du menu déroulant puis écrivez le commentaire en signant de votre prénom ou de vos initiales.

Reproduction des articles, photos et vidéos interdite. Tous Droits Réservés © EQUIHEN PLAGE COTE D'OPALE 2014,2015,2016